Actualité

LOL Project, positive attitude ! Propos recueillis par Carole Schmitz

Source: http://www.estheticfactory.fr

Vous aimez travailler autour de concept “Les anges gardiens”, “Facing Paris” et aujourd’hui “LOL Project”. Qu’est-ce qui vous motive ?
La durée, la consistance et l’endurance. “Les anges gardiens”, ce sont plus de 100 portraits réalisés au profit de la lutte contre le cancer. Une minute chrono face à des célébrités et parvenir à sortir une image qui marque les esprits. “Facing Paris” c’est une promenade dans Paris. C’est donner le temps au temps. Je passe des heures à marcher dans Paris. Je pars à la “pêche”, quelques fois je rentre bredouille, d’autres fois je rapporte une bonne dizaine d’images. Je suis belge et bien que vivant à Paris depuis 20 ans, je vois cette ville tel un touriste. Je redécouvre, je m’émerveille, et je suis ravi de vivre dans la ville que j’ai choisi, avec la Tour Eiffel comme clocher de mon village. Quant au “LOL Project”, c’est une performance-vérité. L’idée est de rencontrer des gens et en 15mn de parvenir à déclencher un fou rire, un lâcher-prise, qui est quelque chose d’explosif et de rare, chez la personne qui se trouve face à l’objectif. C’est unprojet épuisant, mais passionnant et riche en rencontres. La mise en forme de ce projet est titanesque, et ceux que je rencontre, black, blanc, beurs… ont tous un point commun : le partage.

Quel est votre but avec LOL Project ?
Que la mairie de Paris m’ouvre les portes pour que cette démarche artistique s’affiche dans la rue. Pour le moment, elle vit sur “Facebook”, avec plus de 4000 fans. Mais elle doit être exposée, diffusée… Je rêve d’un I LOL PARIS ! Imaginons que tous les afficheurs offrent une journée d’images positives.”LOL” c’est le verre à moitié plein. Je serais aussi très fier d’exporter ce projet à Bruxelles, Marseille, Montréal… Sans limites, car il n’y a pas de limites au partage.

Vous avez développé un style en mouvement.
Le mouvement c’est la vie. Je ne supporte pas la photo qui peut se répéter. Savoir provoquer le mouvement, le fixer est, à mes yeux, la quintessence même de la photographie. Provoquer un instant qui ne va pas sereproduire est ce qu’il y a de plus fort dans l’image. C’est de la direction et pas seulement de l’esthétisme dans la lumière et le cadre. Aujourd’hui malheureusement beaucoup de photos se ressemblent. Il est extrêmement rare de voir une belle femme affichant un grand éclat de rire, qui resplendit, qui a des formes et que l’on rêve rencontrer dans la rue.

Que faut-il pour réussir une photo ?
Pour la mode, je dirais : une bonne équipe. Le photographe doit être entouré : le rédacteur, le coiffeur, le maquilleur, le styliste et bien entendu une créature de rêve, sans cela il ne peut rien faire. Toutes ces personnes créent une sorte d’alchimie indispensable C’est un vrai travail d’équipe, même si on ne retient que le nom du photographe. Alors que la photo de reportage dépend du seul photographe. S’affranchir de ce genre d’équipe est un énorme luxe.

On dit de vous que vous êtes le photographe qui dirige le mieux les acteurs.
Wahooo !!! C’est très gentil et très touchant. C’est ce que j’aimerais que l’on mette sur mon épitaphe ! (rires). Blague à part, il faut prendre l’humour au sérieux sans trop se prendre au sérieux. Ladirection et les émotions ne peuvent avoir un sens que si l’on aime les gens, alors seulement on peut fixer un instant vrai. En ce qui me concerne, je me ressource en allant voir des expositions de peinture, de photos, j’aime la lecture. Et je vais beaucoup, beaucoup, beaucoup au cinéma. Je hais les mauvais acteurs et les mannequins, mais j’aime les gens. J’ai eu la chance de passer quelque temps à l’Actors Studio de New York en tant que directeur d’acteur, cela m’a donné une plus grande confiance en moi pour m’exprimer.

Quels ont été les photographes qui vous ont donné envie de faire ce métier ?
Richard Avedon pour sa maitrise du portrait, Jean-Loup Sieff pour celle de l’espace, Irving Penn pour son élégance, Arthur Elgort pour l’instant photographique … et tant d’autres. Et j’ai eu la chance de rencontrer la plupart de ceux que j’admirais.

Pour vous est-il plus facile de photographier un inconnu ou une personnalité ?
J’adore les personnalités inconnues !

Laissez-nous vos coordonnées, on vous rappelle !

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.