Actualité

David Ken teste le Scoro de Broncolor pour le “LOL PROJECT”

Pour fixer l’instant du “Lâcher-prise ” dans le fou rire, j’avais besoin d’un flash avec un temps de recyclage extrême, robuste, constant, la seule réponse actuelle du marché…le SCORO de Broncolor !

Interview exclusive: David Ken teste le "Scoro" de Broncolor pour le "LOL PROJECT"  Pixfan: Pourquoi avoir choisi le "SCORO" de Broncolor pour le LOL PROJECT ?  David Ken:  Pour fixer l'instant du "Lâcher-prise " dans le fou rire, j'avais besoin d'un flash avec un temps de recyclage extrême, robuste, constant, la seule réponse actuelle du marché...le SCORO de Broncolor ! J'ai rencontré Jean-Luc Machon (Directeur France) lors du dernier salon de la photo à Paris, il m'a immédiatement mis en rapport avec son équipe de Paris (Géraldine Hini et André Benamou). André Benamou (Commercial ) est un précurseur en France sur les réseaux sociaux, il a été instantanément séduit par la démarche artistique positive du LOL PROJECT, et surtout la viralité du projet sur Facebook!  Pixfan: Quelles sont les qualités et les défauts du SCORO ? DK: La première qualité du SCORO est sa constance dans la performance, même en usage extrême il reste constant et équilibré ! J'apprécie aussi sa facilité et sa précision de réglage, et bien sûr la robustesse légendaire de Broncolor !  Pour les défauts...je cherche encore... Mais je l'aurais ! LOL   Pixfan:Comment est né le projet LOL ?  DK:J'ai imaginé le LOL PROJECT il y a longtemps, mais sa mise en oeuvre est devenue imminente à la fin de l'été comme un remède indispensable au climat de morosité générale qui se dégageait des infos véhiculées par les média. Un constat: J'en avais assez d'entendre,  la grippe A, la crise B .... le catastrophisme ambiant et cette démoralisation générale. Une conviction: J'étais convaincu que le négatif engendre le négatif, MAIS (et c'est le plus important) LE POSITIF crée un nouvel état d'esprit. Une Envie: Rassembler grâce au LOL PROJECT tous ceux qui avaient envie de voir "le verre à moitié plein" . Je suis sans doute un utopiste , mais j'ai toujours préféré voir la vie en LOL ! Rien ne me paraît plus positif qu'un fou rire, ce moment suspendu du "lâcher-prise absolu "qui reste dans notre mémoire..  Pixfan:Pourquoi avoir choisi le "fou-rire"comme symbolique de votre démarche? DK: Le fou rire est un des rares instants de "lâcher-prise " chez l'homme.Ce qui m'intéresse aujourd'hui c'est de saisir une émotion vraie, l'énergie que je mets pour obtenir cet instant, fait partie intégrante de la démarche. Pour être sûr de fixer ce moment rare, le "Scoro" est le seul flash qui me donne l'éclair parfait à F 16 , même à 5 images par seconde !  Pixfan: comment faites-vous pour répéter cette performance? DK: Les lauriers de cette performance reviennent à tous les "loleurs" et "loleuses" qui m'ont fait confiance. Je ne suis que l'accoucheur de leur fou rire.  Pixfan: Etes vous surpris du succès fulgurant du "LOL Project" ? DK: C'est en effet une agréable surprise. La sincérité et la simplicité de la démarche ont séduit et sont a l'origine de son succès. je pense qu'il y a deux clés à la motivation de ceux qui veulent vivre cette expérience. L'une est individuelle et touche au reflet de soi, c'est à dire aimer enfin son image sans fard, sans artifice. L'autre motivation est plus collective et invite à participer à un mouvement positif et profondément humaniste.  De plus, c'est, à ma connaissance, la première fois qu'une démarche artistique photographique prend racine et s'expose tout d'abord sur internet grâce à un réseau social comme Facebook.  Pixfan: Comment voyez-vous le futur du "LOL Project"?  DK: J'imagine I LOL Paris,Marseille et Lyon mais aussi Bruxelles, Montréal, New York...Chaque ville affichant ses habitants "submergés par le rire "comme un message d'accueil positif et universel.LOL ça fait du bien

Interview exclusive: David Ken teste le “Scoro” de Broncolor pour le “LOL PROJECT” Pixfan: Pourquoi avoir choisi le “SCORO” de Broncolor pour le LOL PROJECT ? David Ken: Pour fixer l’instant du “Lâcher-prise ” dans le fou rire, j’avais besoin d’un flash avec un temps de recyclage extrême, robuste, constant, la seule réponse actuelle du marché…le SCORO de Broncolor ! J’ai rencontré Jean-Luc Machon (Directeur France) lors du dernier salon de la photo à Paris, il m’a immédiatement mis en rapport avec son équipe de Paris (Géraldine Hini et André Benamou). André Benamou (Commercial ) est un précurseur en France sur les réseaux sociaux, il a été instantanément séduit par la démarche artistique positive du LOL PROJECT, et surtout la viralité du projet sur Facebook! Pixfan: Quelles sont les qualités et les défauts du SCORO ? DK: La première qualité du SCORO est sa constance dans la performance, même en usage extrême il reste constant et équilibré ! J’apprécie aussi sa facilité et sa précision de réglage, et bien sûr la robustesse légendaire de Broncolor ! Pour les défauts…je cherche encore… Mais je l’aurais ! LOL Pixfan:Comment est né le projet LOL ? DK:J’ai imaginé le LOL PROJECT il y a longtemps, mais sa mise en oeuvre est devenue imminente à la fin de l’été comme un remède indispensable au climat de morosité générale qui se dégageait des infos véhiculées par les média. Un constat: J’en avais assez d’entendre, la grippe A, la crise B …. le catastrophisme ambiant et cette démoralisation générale. Une conviction: J’étais convaincu que le négatif engendre le négatif, MAIS (et c’est le plus important) LE POSITIF crée un nouvel état d’esprit. Une Envie: Rassembler grâce au LOL PROJECT tous ceux qui avaient envie de voir “le verre à moitié plein” . Je suis sans doute un utopiste , mais j’ai toujours préféré voir la vie en LOL ! Rien ne me paraît plus positif qu’un fou rire, ce moment suspendu du “lâcher-prise absolu “qui reste dans notre mémoire.. Pixfan:Pourquoi avoir choisi le “fou-rire”comme symbolique de votre démarche? DK: Le fou rire est un des rares instants de “lâcher-prise ” chez l’homme.Ce qui m’intéresse aujourd’hui c’est de saisir une émotion vraie, l’énergie que je mets pour obtenir cet instant, fait partie intégrante de la démarche. Pour être sûr de fixer ce moment rare, le “Scoro” est le seul flash qui me donne l’éclair parfait à F 16 , même à 5 images par seconde ! Pixfan: comment faites-vous pour répéter cette performance? DK: Les lauriers de cette performance reviennent à tous les “loleurs” et “loleuses” qui m’ont fait confiance. Je ne suis que l’accoucheur de leur fou rire. Pixfan: Etes vous surpris du succès fulgurant du “LOL Project” ? DK: C’est en effet une agréable surprise. La sincérité et la simplicité de la démarche ont séduit et sont a l’origine de son succès. je pense qu’il y a deux clés à la motivation de ceux qui veulent vivre cette expérience. L’une est individuelle et touche au reflet de soi, c’est à dire aimer enfin son image sans fard, sans artifice. L’autre motivation est plus collective et invite à participer à un mouvement positif et profondément humaniste. De plus, c’est, à ma connaissance, la première fois qu’une démarche artistique photographique prend racine et s’expose tout d’abord sur internet grâce à un réseau social comme Facebook. Pixfan: Comment voyez-vous le futur du “LOL Project”? DK: J’imagine I LOL Paris,Marseille et Lyon mais aussi Bruxelles, Montréal, New York…Chaque ville affichant ses habitants “submergés par le rire “comme un message d’accueil positif et universel.LOL ça fait du bien

Laissez-nous vos coordonnées, on vous rappelle !

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.